Actualités gscg Promo 2011 BAC Pro SEN GABARRET : Que sont-ils devenus ?

Promo 2011 BAC Pro SEN GABARRET : Que sont-ils devenus ?

par gscg
gscg
gscg n'a pas encore mis à jour sa biographie
Hors ligne
le Jeudi 29 Janvier 2015 dans Lycée Saint-Joseph
que-sont-devenus-nos-anciens-promo-2011


Au moment où fleurissent dans les kiosques, les revues d'Orientation ONISEP, l’Étudiant, etc... au moment où les élèves de Troisième s'interrogent sur leur futur lycée, où les lycéens réfléchissent à leurs études post-bac, il nous a semblé intéressant de commencer ce premier numéro de notre cycle « spécial orientation 2015 » par un retour en arrière sur la première promotion de notre lycée, qui a passé le BAC Pro SEN en juin 2011. Que sont-ils devenus ? Ont-ils fait des études supérieures ? Travaillent-ils ? Sont-ils malheureusement au Chômage ?

bac-pro-sen-promo-2011

Car, lorsqu'on lit la plupart des revues spécialisées dans l'Orientation, il est frappant de constater l'ignorance, la méconnaissance de certains journalistes ou Conseiller d'Orientation sur l'univers de la voie professionnelle. En effet, comme il y a une centaine de Bac Professionnels en France, avant de maîtriser les particularités de chacun, les prérequis, les référentiels, et in fine leur intégration, à chacun, sur le marché du travail, il faut enquêter sur le terrain, aller dans les entreprises ...se former. On ne peut pas parler sérieusement des filières professionnelles sans faire l'effort d'une analyse précise de chaque filière professionnelle dans les lycées professionnels, selon les académies, doublée d'une analyse sur le terrain et selon les régions pour en mesurer l'impact dans chaque secteur professionnel.

Car, aujourd'hui en France en 2015, on ne peut plus orienter les jeunes sur les critères révolus des 15 dernières années, les besoins économiques de notre société ayant radicalement changé. Aussi, obtenir un Bac Général ou technologique en France en 2015 et vouloir travailler aussitôt, c'est incompatible ! Comme il est aussi illusoire de croire que, plus les études sont longues, plus on est sûr de décrocher un emploi...

logo-apecEn effet, lorsqu'on lit la dernière enquête de l'Apec, l'Association Pour l'Emploi des Cadres qui interroge chaque année plusieurs milliers de jeunes diplômés pour savoir s'ils ont trouvé un emploi, un an après avoir terminé leurs études, on découvre que : 37% des bac + 5 en France sont au chômage un an après l'obtention de leur diplôme, soit plus d'un sur trois ! Regardons plus précisément encore : plus d'un jeune sur deux, titulaire d'un master, ou d'un doctorat obtenu au printemps 2013, n'a toujours pas décroché un premier emploi, bien sûr tous les diplômes ne se valent pas , les ingénieurs en Informatique , électronique ou les diplômés d'école de commerce s'en sortent mieux que les autres, mais la situation de cette génération est sans précédent, et le directeur de l'Apec, précise « ça va durer, dans un contexte défavorable de croissance quasi-nulle ». Quand on sait que 140.000 jeunes sortent chaque année du système scolaire en France, que 50.000 élèves quittent le lycée général sans le baccalauréat, que 50% des étudiants échouent dès leur premières année universitaire et que 24 % des jeunes de moins de 25 ans sont au chômage en France en 2015, voilà maintenant que les plus diplômés ont bien du mal à décrocher un premier job !

 

Et notre promo 2011 ?

Alors revenons vers notre promotion 2011 et vérifions la pertinence des analyses des spécialistes en orientation : nos anciens ont-ils fait des études supérieures ? Travaillent-ils ? Sont-ils malheureusement au Chômage ?

sud-ouest-bac-pro-sen-11-juil-2011

23 lycéens étaient inscrits en Terminale SEN dans cette promotion 2011 dont le professeur principal était M. Barlaud Stéphane. Première promotion présentée au BAC Pro SEN en trois ans, premières angoisses pour l'équipe enseignante de notre Lycée...Après une année de suivi individualisé et de soutien personnalisé les résultats tombent ! Tous reçus, 100% de réussite et 12 lycéens décrochent une mention ! A la joie de cette belle réussite succèdent les résultats des affectations Post-Bac. Sur les 23 lycéens, 3 décident de ne pas poursuivre après le Bac pour travailler directement, les 20 autres ont tous reçu une réponse favorable et sont admis en BTS et en DUT à Mont de Marsan, Aire, Bordeaux, Bayonne, Limoges.

Aujourd'hui, que sont-ils devenus ?

Même si nous avions des nouvelles régulières de la plupart des anciens, nous avons réussi à tous les contacter et voici où ils en sont, au lundi 26 janvier 2015 :

Sur les 23 élèves de la promotion 2011 du Lycée Saint-Joseph de Gabarret, aujourd'hui :

-18 travaillent

-16 ont obtenu leurs BTS ou DUT,

-6 ont obtenu leurs licences pro (4 en Licence CART, 1 en licence EEA, 1 en licence CESI Chef de projet en informatique),

-1 est actuellement en Master EEA (BAC +5) Electronique embarquée.

Les premiers résultats de la Promo 2012 sont sur la même tendance. Que faut-il en conclure ?

Que contrairement aux analyses de certains spécialistes en Orientation : Si on travaille...

- Avec un Bac Pro SEN, on peut faire des études universitaires en BTS et en DUT.

- Avec un Bac Pro SEN, on peut décrocher des Licences Pro.

- Avec un Bac Pro SEN, on peut préparer un Master.

- Avec un Bac Pro SEN, on peut avoir un emploi et contredire les statistiques de l'Apec.

couverture-brochure-lycee-bac-pro-sen

sud-ouest-bac-pro-sen-que-faire-apres





L'ingrédient supplémentaire :

Mais il faut sûrement ajouter un ingrédient supplémentaire à la recette : Les stages en entreprise.

C'est un des points forts du Bac Pro SEN et c'est aussi sa spécificité, car le Bac Pro SEN est la seule formation officielle en informatique, électronique et numérique en France à proposer 22 semaines de stages en entreprise dès la classe de Seconde SEN !

accroche-bac-pro-sen

Plus que jamais, les recruteurs recherchent des « candidats prêts à l'emploi ». Une exigence qui oblige les jeunes diplômés à mettre en avant toutes leurs expériences et les séniors à insister sur leur valeur ajoutée. Et en 2015 les entreprises retiennent principalement un profil : le candidat prêt à l'emploi. : « Les managers sur le terrain exercent une pression forte pour que soient engagées des personnes immédiatement opérationnelles », explique Marie-Bernard Delom, directrice du recrutement. « Plus qu'auparavant, il faut qu'ils mettent en valeur dans leur C.V. ce qu'ils ont accompli dans leurs stages, conseille Jacques Guilluy, responsable du département "Entreprises et Carrières" à l'ESC Lille. Un jeune diplômé va se faire remarquer s'il décrit bien le projet auquel il a participé dans le cadre de son stage, la façon dont il s'est impliqué et les résultats concrets obtenus. Cela implique de faire un suivi de son stage, en rappelant l'entreprise pour vérifier où en sont les choses. » Bien choisis, les stages en Bac Pro SEN apportent compétence et connaissance du monde de l'entreprise. Bien menés, ils permettent de se constituer un réseau et pourquoi pas de décrocher un premier emploi au sein de l'entreprise. Mieux, ils peuvent aider à se faire une vision de son métier et à guider ses choix de carrière. Le stage conditionne l'entrée dans la vie active et peut apporter beaucoup aux lycéens. Le stage en Bac Pro SEN prépare au travail professionnel et au secteur d'activité envisagé. En 2015, les recruteurs martèlent que le diplôme ne suffit plus, et que le stage est un passage obligé pour l'emploi. Il permet au lycéen de tester beaucoup d'aspects : savoir ce qu'il aimerait faire, dans quel environnement évoluer, repérer ses forces et faiblesses, valider la formation choisie, tester ses motivations, vivre une expérience de terrain, s'orienter en toute connaissance de cause, se valoriser dans les processus d'embauche et enfin les stages lui offrent la possibilité d'acquérir un savoir-faire et un savoir-être directs avec leur futur métier, d'en faire un tremplin et un levier.

Mise en garde :

Attention aux Bacs technologiques qui proposent des spécialités du type Système d'Information et Numérique (SIN) dont la classe de seconde est une seconde générale et où pendant trois ans les lycéens ne quittent jamais leur lycée technologique car ils ne font aucun stage en entreprise !

bravo-a-la-promo-2011

 

Lectures : 2502
Noter cet article
32 votes
Rejoignez-nous sur Facebook