Actualités gscg Entretien exclusif avec Monsieur Christian HOUEL

Entretien exclusif avec Monsieur Christian HOUEL

par gscg
gscg
gscg n'a pas encore mis à jour sa biographie
Hors ligne
le Jeudi 09 Janvier 2014 dans Lycée Saint-Joseph

special-orientation-2014

Ingénieur en électronique, président de l’UIMM Aquitaine (Union des industries et métiers de la métallurgie : organisation professionnelle qui représente 2.500 entreprises industrielles ressortissantes regroupant 52.000 salariés), monsieur Christian HOUEL est gérant de la société Aquitaine Electronique, une entreprise de pointe basée à Serres-Castet dans la banlieue nord de Pau.

Aquitaine Electronique travaille avec tous les grands noms du secteur aéronautique civil et militaire : Thalès, Safran (Turbomeca), Dassault, Nexter ou Airbus. Des commandes en hausse lui ont permis de s’agrandir avec un nouvel atelier de 1 000 m2. Après plus de 30 ans d’existence, la société emploie aujourd’hui 130 personnes dont près d’un tiers d’ingénieurs et de techniciens.

Dans le cadre de l’option découverte professionnelle, les collégiens de Troisième du Collège privé Saint-Jean Bosco ont eu la chance de visiter l’entreprise, suivis par les lycéens de Terminale SEN du Lycée professionnel privé Saint-Joseph. C’est avec gentillesse et précision que monsieur Christian HOUEL a accepté de répondre aux questions des élèves dans un entretien exclusif pour le site, voici ses réponses.

Nous tenons à remercier l’entreprise Aquitaine Electronique pour la qualité de l’accueil dont nous avons bénéficié lors de ces deux visites, nous tenons à remercier nos guides madame Caroline MUREAU, monsieur Florent HOUEL et tout le personnel qui ont été particulièrement sympathiques, ouverts et patients. Et enfin un grand merci à monsieur Christian HOUEL pour avoir trouvé le temps de répondre à nos questions en ce début d’année chargé…Meilleurs vœux à tous !

thumb aquitaine-electronique-visite-avec-les-troisiemesVisite d'Aquitaine Electronique avec les Terminales Bac Pro SEN

 

Entretien exclusif avec M. Christian HOUEL pour le site de l’établissement

Bonjour M.HOUEL, pourriez-vous vous présenter à nos visiteurs (formation, parcours et responsabilité actuelle…)

christian-houel2J’ai commencé à travailler en 1973 comme technicien dans une société d’électronique à Paris et ensuite comme Ingénieur d’étude en Électronique via une formation interne. En 1985, j’ai quitté la région parisienne et pris les rênes de la Société Aquitaine Électronique dont je suis aujourd’hui le Gérant. En 1985, l’entreprise comptait 4 personnes et aujourd’hui, nous sommes 130 personnes.


Quelle est l’activité de votre société Aquitaine Électronique ? Comment se porte-t-elle ?

Aquitaine Électronique est composée de 2 entités opérationnelles complémentaires :

  • Aquitaine Electronique, activité principale composée de plus de 80 personnes, réunit tous les métiers de l’électronique embarquée. De l’étude à la réalisation, intégration des cartes électroniques, notre savoir-faire est en constante évolution et innovation. Sous cette même entité est réuni un bureau d’étude complet, un atelier de fabrication de cartes électroniques, un atelier filaire permettant d’intégrer les cartes dans un ensemble ou pour la fabrication des bancs d’essai et de tests, un département contrôle des cartes et des bancs, un atelier de fabrication et de réparation de Harnais électriques embarqués sur des turbines d’hélicoptères.

  • AEGIS - pour Aquitaine Electronique - Global Industrial Solutions, est une entité couplant un bureau d’études avec un atelier de fabrication à forte réactivité.

  • Cette entité regroupe une cinquantaine de personnes réunissant plusieurs métiers comme l’hydraulique, la mécanique, le process industriel, l’informatique industrielle et les automatismes qui permettent d’apporter des solutions globales à nos clients.


Selon vous, le secteur de l’Electronique en France est-il un secteur porteur en termes d’emplois pour les jeunes ?

L’Electronique en France a encore de belles perspectives devant elle en acceptant une remise en cause permanente et en développant l’innovation via la Recherche et le Développement, activité en forte croissance, nous permettant d’avoir une avance concurrentielle et différenciatrice face aux pays à bas coûts.


« Le numérique est l’industrie du futur et le futur de l’industrie en France », selon le Syntec, qu’en pensez-vous ?

Le numérique est indéniablement l’industrie du futur. Celle-ci ne peut exister qu’avec des composantes électroniques fortes permettant sans cesse de développer et créer de nouvelles perspectives. C’est pour cela que l’innovation doit être le fer de lance des industries Françaises.


Que pensez-vous du BAC pro SEN (Systèmes Electroniques Numériques) en termes de formation dans ce secteur?

Il s’agit d’un bon niveau de diplôme reconnu dans ce secteur pour les connaissances acquises à l’obtention de ce Bac Professionnel. Le BAC pro SEN vous permet d’avoir des notions dans de multiples métiers et ces notions acquises vous permettront par la suite de comprendre un interlocuteur technique d’un domaine d’activité différent de votre compétence première.


Que pensez-vous des stages en entreprise (22 semaines sur 3 ans en BAC Pro SEN) dans ce type de formation et pour ce secteur. Selon vous, les stages en entreprise sont-ils indispensables dans un cursus aujourd’hui en France et si oui pourquoi ?

Les stages sont indispensables pour appréhender au mieux le monde de l’entreprise et primordiaux pour choisir son orientation.

- Ils permettent :

  • Soit de se découvrir un réel engouement pour un métier,
  • Soit d’infirmer un choix d’orientation pour la suite.

Dans les 2 cas, c’est bénéfique.

- Il est important de varier ses stages pour :

  • Etoffer son carnet de connaissance indispensable à la vie professionnelle,
  • Acquérir de nouvelles compétences,
  • Connaître les univers de travail en fonction des entreprises et des secteurs d’activités.

Vous comprendrez de fait, que je suis très favorable aux stages en entreprise !


L’apprentissage de l’Anglais est-il important et que pensez-vous notamment de l’apprentissage du Chinois dans ce secteur ?

  • La pratique de l’anglais est un élément incontournable et non négociable. Nos clients sont présents dans le monde entier, les appels d’offre et les nomenclatures sont rédigés en anglais, la mondialisation est présente partout.

  • Aujourd’hui, un CV sans la pratique de l’anglais a peu de chance d’être retenu et bien souvent il est même demandé une troisième langue. Il faudrait commencer à l’enseigner dans les plus petites classes pour donner la chance à tous les élèves d’avoir un bon niveau dès la fin du collège.

  • Quant au chinois, il est vrai que les marchés d’aujourd’hui sont orientés vers l’Asie donc plus que le chinois, le chinois mandarin est devenu indispensable pour traiter des affaires avec certains pays. Cependant, même si le continent a encore de très belles années devant lui, il ne faut pas sous-estimer d’autres pays comme l’Inde par exemple ou les pays du nord de l’Afrique. Ce que nous entendons aujourd’hui sur la Chine est une réalité et cela va s’amplifier dans les prochaines années.

  • Le choix de la troisième langue peut donc être une langue parlée par le plus grand nombre de personnes : Chinois mandarin, Indien, Espagnol, Portugais, Arabe mais l’Anglais sera certainement la langue de référence et de communication entre les peuples.


Conseilleriez-vous aux lycéens de poursuivre leurs études après le BAC pro SEN et si oui, plutôt vers un BTS ou un vers un DUT ? Que pensez-vous des licences pro ?

christian-houel1Difficile de répondre à cette question car il faut prendre en compte tous les profils. Chacun est unique et certains ont besoin de périodes de terrain, d’autres doivent se rassurer avec la théorie. Chaque formation a ses avantages et ses inconvénients. Je pense néanmoins qu’aujourd’hui, pour avoir le choix, il faut poursuivre ses études et obtenir des diplômes permettant d’exercer plusieurs métiers dans un même secteur d’activité et une même entreprise. De plus, les formations apportent des visions et des approches différentes qui permettent de mieux appréhender le monde du travail et avoir une vision plus large des métiers pour permettre un bon début de carrière.


Quelles sont les compétences requises pour espérer décrocher un emploi dans votre société ?

Pour intégrer Aquitaine Electronique il faut avoir des qualités humaines, être passionné, investi, curieux et mobile. Nos besoins actuels sont orientés vers des fonctions techniques d’Ingénieurs, techniciens électroniciens BTS ou DUT, mesures physiques, traitement du signal, conception et développement de logiciels.

Mais, nous avons aussi besoin d’ opératrices et d’opérateurs en câblage de cartes et filaires, lorsque la motivation est présente nous « savons » former à de nouvelles technologies de façon à assurer un maximum de polyvalence ce qui reste un réel avantage pour la personne elle-même et un atout pour notre entreprise. Il ne faut bien sûr pas oublier la pratique de l’anglais qui est indispensable à tous les niveaux de postes.


Un dernier conseil, une dernière recommandation pour les lycéens en BAC pro SEN de Gabarret ?

Pour moi, l’électronique est et reste un métier d’avenir, tous les équipements quels qu’ils soient ont une électronique intégrée et embarquée. Pour s’en assurer, il suffit de se dire que demain, il y aura encore et toujours des besoins dans la gestion du « tout électrique » avion, voiture, train, centrale d’énergie, robotique, matériel informatique, domotique etc, etc…. et toute la gestion de ces équipements ne peut être réalisée qu’à partir de fonctions électroniques hardware et software.


M. Christian HOUEL, le 6 janvier 2014

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

sud-ouest-christian-houel

sud-ouest-aquitaine-electronique-oct-2013

Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique Aquitaine électronique

Lectures : 5958
Noter cet article
39 votes
Rejoignez-nous sur Facebook